Les hommes bleus du Sahara

► Qui sont'ils 

Appelé touareg ou nomade sahraouie, les hommes bleus sont les habitants du Sahara central. La dénomination "homme bleu" leur vient de la couleur de  leur chèche. Les hommes bleus portent souvent un long vêtement et un chèche d'environ 4 à 5 m de long enroulé autour de la tête pour se protéger du soleil, du vent, de la pluie, du sable et du froid.

Repartis en confédération ou en tribu, les hommes bleus sont présent dans 5 pays africains.

Au Maroc, les hommes bleus contrôlaient, jadis, le commerce caravanier entre le Maroc et le Niger. Ces dernières décennies de plus en plus de nomade se sont sédentarisés dans des oasis, où ils effectuent des travaux agricoles. 

Au Maroc, les hommes bleus ne parlent pas arabe. 

 

Dans le Sahara Marocain, les populations nomades du désert occupent une place significative dans les enjeux politiques marocains. Tant les nomades ont bougé, se sont restructuré, qu'il est difficile aujourd'hui de leur donné une véritable identité ethnique.

 

► Les hommes bleus et le tourisme ? 

Le tourisme Saharien a pris un essor sans précédent ces dernières décennies. A l'instar de tout voyage, les séjours dans le désert n'est accessible qu'accompagné, en petit groupe, à pied ou en 4x4. Les voyages dans le désert sont généralement initiatique, ou l'aspect humain joue un rôle primordial.

Les agences de voyages ont fleuri dans les villes à la frontières du Sahara, du Maroc à l'Algérie en passant par le Niger. Les événements politiques des pays africains ont cependant fortement attiré les touristes vers le Maroc


► Les dérives

Au sud du Maroc, de Ouarzazate à la frontière Algérienne, le Sahara Marocain attise toutes les convoitises.

La multiplication des agences touristiques nationales et internationales organisent des randonnées dans le désert se prétendant authentique et local. Pourtant à y regarder de plus près, on remarque que nombre de guide ne sont pas issus du désert. Ayant appris la géologie et les langues sur les bancs de l'école, ils n'ont peu d'expérience dans le désert.

 

 

► Et Mélodie du désert dans tout çà ...

Loin de l'agitation de Marrakech et de la concurrence acharné, à M'hamid, la vie est plus douce et tranquille. Nombres de nomade de sont sédentarisés et travaille aujourd'hui dans le tourisme.

Said, Atman et Hassan sont tous 3 des nomades sédentarisés à M'hamid depuis près d'une décennie. N'ayant jamais fréquenté les bancs de l'école, c'est au contact des touristes qu'ils ont appris à s'adapter aux autres pour proposer des séjours dans le désert authentique.

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0