· 

Habits traditionnels Sahraoui

 

Dans le sud du Maroc, les tenues vestimentaires de la femme et de l'homme sont différentes du reste du royaume.

La femme se pare de la Melfha alors que L'homme s’habille de la Darâa (type gandoura)

Portés tout au long de l’année, ces vêtements sont légers, aérés et spacieux, parfaitement adaptés aux conditions climatiques du désert : ils protègent notamment du vent, du sable et du soleil.

En général, les vêtements des deux sexes sont caractérisés par l’élégance et la simplicité traduisant ainsi les qualités des habitants des provinces du Sud que sont la pudeur, la décence, l’humilité et la dignité.

Ces femmes et ces hommes du Sud sont très attachés à leurs costumes (vêtements) traditionnels transmis de générations en générations, témoins de la richesse du patrimoine des nomades de la région.

En effet, ces vêtements traditionnels font partie des constituants culturels les plus importants de la société locale, une conscience de son caractère culturel distinctif et un reflet de l’histoire, du patrimoine et des coutumes, 

La conception des vêtements traditionnels a été affectée par la religion, le climat et la civilisation.  Elle correspond aux instructions de la religion et des coutumes et us de la région, et atteint ses objectifs de décence et pudeur en tant que pilier fondamental de la communauté marocaine sahraouie


Habits traditionnels nomades saharaouis

La Daraa et le litham

La Darâa est une tunique large et ouverte des deux côtés, avec une grande poche sur la poitrine appelée “Ellebna“. La Darâa est confectionnée en coton simple, parfois ornée de bordures. Les matières synthétiques commencent à se généraliser.

La tunique (aussi appelé gandoura) est généralement de couleur bleue ou blanche. Sous la Darâa, les hommes sahraouis portent un pantalon large et ample (type sarouel). La Darâa se porte dans le désert mais aussi durant les fêtes religieuses, les cérémonies, les mariages...

 

Compte tenu de son utilisation et des avantages divers et variés, le litham (chèche) est la pièce la plus importante des composantes d’un homme sahraoui. Cette longue et large bande de tissu, de 4 à 10 m, est utilisée dans plusieurs tâches (pas moins de 14 usages différents). Le litham est utilisé par l’homme sahraoui pour protéger sa tête et son visage de la chaleur. Il peut également servir comme drap léger, pour dormir en été, ou comme serviette après les ablutions du visage et des mains. Il sert enfin de bandage à des blessures, de corde pour attacher les dromadaires ou puiser de l’eau avec des seaux dans des puits, de panier pour effectuer divers achats… De plus il apporte une touche esthétique non négligeable qui agrémente le port de la Darâa.



La Melhfa

 

La Melhfa est un long voile, ample et léger, d'environ 3 m sur 1,60 m, enveloppant la femme de la tête aux pieds. Il s'enroule autour du corps, se noue aux épaules et recouvre les cheveux. 

Il y a encore quelques années, il suffisait de faire un tour dans les rues marchandes du Sahara pour se rendre à l'évidence : la tenue traditionnelle de la femme sahraouie est noire ou bleue. Ces couleurs protègent le corps des effets des rayons du soleil et préservent de la chaleur.

De nos jours, la Melhfa est de couleur vive et chatoyante. Qu’elles soient jeunes ou âgées, diplômées ou non, les femmes sahraouies la porte.

La Melhfa se porte à toutes les occasions : sortie, mariages, et autres cérémonies....

 

Plus d'information sur le Maroc, le désert et ses coutumes sur notre guide de voyage en ligne.

 

 

Habits traditionnels nomades saharaouis
Habits traditionnels nomades saharaouis

Source : www.aujourdhui.ma


Habits traditionnels nomades saharaouis

Écrire commentaire

Commentaires: 2
  • #1

    Sophie (mardi, 19 janvier 2021 11:49)

    Je découvre... merci �, j'appelais tous ces vêtements différemment �

  • #2

    Dominique Terrier (mardi, 19 janvier 2021 23:33)

    Merci Karen poue ce complètement sur la tenue des habitants du désert. Je ne connaissais pas le nom exact .....Et en cadeau le regard d' Athman.