· 

Les dromadaires du Maroc

Tout connaitre du dromadaire, désert Maroc

Le dromadaire du désert au Maroc

Nomade avec son dromadaire dans le désert

Le dromadaire du désert au Maroc

L'ancêtre du dromadaire serait apparu il y a 50 millions d'années et serait entré en Afrique, il y a 2 à 3 millions d'années.

Le dromadaire a été domestiqué entre 2000 et 3000 ans avant JC.

Son emploi massif (dromadaire de transport) remonte à environ 1500 ans.

 

Le dromadaire appartient à la famille des Camélidés, genre Camelus, dans laquelle on retrouve 2 espèces : 

  • Camelus dromedarius (dromadaire à une bosse). Animal des déserts chauds d’Afrique, du Proche et Moyen Orient.
  • Camelus bactrianus – chameau de Bactriane – (dromadaire à deux bosses). Animal des déserts froids d’Asie Centrale jusqu’en Mandchourie.

Appelé un dromadaire : un chameau,  n'est pas incorrect mais peu précis.

 

La femelle du dromadaire est "la chamelle" et le petit "le chamelon". Nous ne parlerons, ici, que du dromadaire Camelus dromedarius, 1 bosse. 80% du cheptel mondial de dromadaires est présent en Afrique : principalement en Somalie, au Soudan et en Éthiopie. 

Le dromadaire du désert au Maroc

Le dromadaire est un tylopode, digitigrade, herbivore et ruminant (il possède 3 poches stomacales). Sa principale alimentation est la végétation du désert. Il peut également se nourrir de dattes séchées, de blé (durant la période sèche) et, dans le cas d'élevage, de différentes céréales. 

En saison "fraiche" le dromadaire peut rester 10 à 15 jours sans boire. Pendant la période sèche et chaude, il peut rester 1 semaine sans s'abreuver. Suite à une déshydratation intense, il peut boire jusqu'à 100 L d’eau en moins de 10 minutes !) 

Sa hauteur moyenne est de 2 m à 2,50 m au garrot, avec un poids compris entre 400 et 1100 kg.

Le mâle est généralement plus haut et plus fort que la chamelle. 

L’espérance de vie du dromadaire peut atteindre une quarantaine d’année. Cependant une déficience de la denture limite en général cette espérance de vie à 20 ou 25 ans.

L'examen de sa dentition permet de connaitre sa vitalité et d’estimer son espérance de vie. 

Le dromadaire du désert au Maroc

La période de reproduction varie selon les conditions environnementales (alimentation, eau en quantité suffisante, température extérieure…). La gestation dure en moyenne 13 mois.

Le mâle est mis à la reproduction vers l'âge de 6 ans, alors que la femelle peut être mise à la reproduction autour de 4 ans. Sur toute une vie, une chamelle peut mettre bat 7 à 8 fois.

Le dromadaire du désert au Maroc

Un dromadaire peut marcher environ 100 km par jour, sans charge ; 40 à 50 km par jour, avec une charge maximale sur le dos de 200 kg. Sa vitesse moyenne, en fonction de la charge, est d’environ 4 à 5 km/h.

Le dromadaire blatère. Il émet des sons pour se protéger (notamment pour indiquer à ses congénères de rester à distance).

Il émet un son grave et roque, avec tremblement des lèvres, pendant la période du rut. Au cours de cet intervalle de temps, le dromadaire peut changer de caractère, baver, trembler, avoir la diarrhée et devenir plus agressif. 

 Le dromadaire du désert au Maroc

Au Maroc, on dénombre près de 190 000 têtes (tout élevage confondu). Il n'existe pas de dromadaires sauvages.

On y retrouve 2 types de dromadaires qui sont caractérisés par la couleur de la robe (de marron/rouge à blanc/sable), l’origine tribale, le lieu de vie, la taille :

  • le dromadaire de montagne, dit "Jeblli". De petite taille et mince, avec une hauteur moyenne à la bosse de 1,85m. La chamelle donne peu de lait et n’est pratiquement pas traite.
  • le dromadaire des plaines, dit "Sahraoui", principalement présent dans le désert, plus grand et robuste, avec une moyenne à la bosse de 2m. La chamelle donne du lait en bonne quantité et s’engraisse plus rapidement. Ce type Sahraoui se subdivise en 3 "sous-catégories", même s’il n'est pas aisé de les reconnaître : le Guerzni, le Marmouni et le Khouari.

 

Le dromadaire, un animal des milieux désertiques par excellence.

Le dromadaire du désert au Maroc

Le dromadaire est un animal parfaitement adapté à la vie du désert. Les nomades s'en inspirent pour leur propre adaptation à ces conditions difficiles. Le corps des dromadaires est, en tout point, adapté aux longues marches dans le désert et aux grandes chaleurs, Leurs caractères s'accommodent également de la dure vie du Sahara. Ils peuvent être râleur mais sont très souvent patients et calmes. 

 

Chez cet animal, il existe des processus physiologiques d'économie hydrique qui se réalisent par les voies respiratoires, digestives, cutané, rénales. Sa corpulence, sa température interne, son port de tête, ses longs membres.... tout est adapté aux chaleurs du Sahara et au manque d'eau (cf. la thèse de Caroline DRIOT citée en référence bibliographique) :

  • Leurs sinus sont profonds et possèdes un "sac“ qui permet de récupérer l'eau lors de l'expiration par les voies nasales. Les dromadaires ont la capacité de fermer complément les naseaux, ce qui diminue énormément l'assèchement de la muqueuse nasale et empêche le sable de rentrer.
  • Les cils sont dotés de 2 rangées de poils pour protéger les yeux du sable et du vent.
  • La sudation chez le dromadaire est très peu importante à cause du faible nombre de glandes sudoripares, ce qui limite les pertes hydriques.
  • Les graisses du dromadaire se trouvent principalement dans sa "bosse". Cette réserve permet de parcourir de longue distance sans boire ni manger.
  • Les membres sont longs et maintiennent le corps et les organes vitaux loin du sol et de la chaleur. Des zones très rugueuses sont également présentes sur les genoux et sur le sternum pour protéger l'animal de la chaleur en position couchée.
  • Contrairement à la plupart des espèces animales, la chaleur et la déshydratation affaiblissent l'activité de la thyroïde ce qui provoque un ralentissement du métabolisme général.
  • Le dromadaire peut perdre jusqu'à 30% de son poids en eau, sans se mettre en danger (contre 12% pour les autres espèces).
  • Sa température corporelle varie de 36°C à 42°C, en fonction de la température extérieur et de son hydratation.
  • Le volume urinaire s'adapte également à la déshydratation du dromadaire et peut atteindre 0.1% de son poids. L'élimination d'une urine très concentrée explique la tolérance du dromadaire aux sels (présent dans bon nombre de plantes du Sahara) et à l'ingestion d'eaux saumâtres.
  • Le volume de production de salive est également fortement influencé par la privation d'eau.
  • Le dromadaire émet les excréments les plus secs parmi les ruminants domestiques : une très grande partie de l'eau est réabsorbée par l'intestin grêle. Le dromadaire du désert au Maroc

 

De l'utilité du dromadaire au Maroc - L'élevage camelin

Le dromadaire du désert au Maroc

Dans le sud du Maroc, le dromadaire est une composante essentielle de la vie économique de certaines populations et constitue la base sociale des tribus Sahraouies. En effet, l'élevage pastoral extensif est l'une des principales sources de revenu des habitants du sud et la possession de dromadaires représente “un patrimoine", source de fierté et dot de mariage.

Le dromadaire est utilisé pour son lait, sa viande et ses poils mais aussi pour le sport, ou comme animal de selle. On l’utilise communément comme animal de bât (portage).

Il n'est pratiquement plus utilisé en tant que mode de transport comme autrefois.

 Le dromadaire du désert au Maroc

 

Les usages courants du dromadaire au Maroc :

  • Le lait : La production laitière d'une chamelle dépend du mode d'élevage. Celle-ci varie de 2 à 6 litres par jour en plein air (consommation principalement crue par les familles et la tribu. Le beurre ou fromage au lait de dromadaire étant très difficile à réaliser) ; et 12 à 20 l en élevage intensif. Le lait de dromadaire, avec sa forte teneur en vitamine C, a de nombreuses vertus sur le diabète, le cancer, les hépatites chroniques et les allergies. De plus, la matière grasse du lait de chamelle est hautement digestible.
  • La viande : La viande de dromadaire se consomme principalement pour les grandes occasions, notamment les grands mariages. Elle reste une source de protéine de qualité : c’est une viande maigre, riche en eau et en protéine.
  • L'urine : traditionnellement, on donne à l'urine du dromadaire (notamment à l’urine de la chamelle en début de gestation) des propriétés thérapeutiques. Elle est un des ingrédients de la pharmacopée traditionnelle dans le sud marocain. De nombreuses vertus médicinales ont été observées pour le traitement des maladies de peau, des douleurs dans l’abdomen, purification du sang…
  • La laine : La laine du chamelon est lisse et plus facilement filable que celle des adultes. Ces laines sont utiles pour les vêtements, couvertures, tapis et tentes dans le sud marocain.
  • Le cuir : La peau sert aux selles et aux lanières.
  • Les travaux agricoles : (très peu, au nord du Maroc) souvent associés à des cheveux ou ânes.
  • Les courses de dromadaire pendant les festivals, pendant le dressage...
  • Dromadaires de selle et/ou de portage (randonnée pour voyageurtrek et méharée avec portage des affaires du bivouac....)

 

Deux types d’élevages du dromadaire au Maroc : 

  • L'élevage pastoral extensif est le plus répandus. Il correspond aux déplacements des troupeaux à la recherche des meilleurs pâturages à proximité de points d’eau. (exemple dans la vallée du Drâa, autour de Mhamid). Le grand nomadisme (déplacement permanent des troupeaux sur de grandes distances) reste peu développé.
  • L'élevage semi-intensif se concentre autour des moyennes et grandes agglomérations du sud marocain et donne lieu à la création de "coopératives laitières" qui tendent à s'accroitre pour faire face à la demande grandissante de lait de chamelle.

L'élevage du dromadaire est difficile, mais tend à s'accroitre. Les principales difficultés sont l'alimentation, pour l'élevage extensif, qui varie selon les conditions climatiques. Par ailleurs les parasites, les diarrhées du nourrisson, les affections cutanées sont nombreuses.

La trypanosomose est la maladie la plus fréquente (transmission par les taons), qui peut mener à une grande faiblesse puis, plus rarement, à la mort du dromadaire. D'autres maladies touchent les troupeaux comme la gale ou encore la variole.

Celles-ci peuvent décimer rapidement les populations camelins et provoquer des "pertes économiques" importantes.

Dans le désert (moins touché par les grandes maladies), les longues sècheresses et l'arrivée de la Doubab (hippobosque du dromadaire/mouche-araignée) sont sources de stress et de contraintes pour les propriétaires des dromadaires.

Le dromadaire du désert au Maroc

Le Maroc a mis en place une politique agricole dynamique (le plan Maroc vert), favorisant, notamment, le développement des troupeaux de dromadaires. Sur un plan sanitaire, il s’agit de : sensibiliser des éleveurs aux maladies du dromadaire ; mise en quarantaine des nouveaux arrivants dans les troupeaux ; mis en place d’un support et d’un suivi vétérinaire ; fourniture gratuite de médicaments ; création de subventions dédiées.

  


Petite bibliographie / Dromadaire du Maroc :

  • DRIOT, Caroline, Arlette, Ghislaine. "Étude épidémiologique et histopathologique de la gale sarcoptique et de la teigne chez le dromadaire dans le sud marocain“. Thèse de doctorat d’État. Toulouse : École Nationale Vétérinaire, Université Paul Sabatier, 2009, 88 p.
  • Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement. Les camélidés (dromadaires et chameaux). Disponible sur : http://camelides.cirad.fr/index.html (Consulté le 24/02/2021)
  • WikipediA L’encyclopédie libre. Dromadaire. Disponible sur : https://fr.wikipedia.org/wiki/Dromadaire (Consulté le 24/02/2021)

 


Nous amenons un mâle et plusieurs femelles au bivouac fixe pendant plusieurs semaines. L'eau et la nourriture sont abondantes pour favoriser la reproduction. Une chamelle ne peut faire qu'un chamelon à la fois (jamais plusieurs).


Les dromadaires du Maroc

Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    Pascale (mercredi, 12 mai 2021 06:32)

    Merci pour toutes ces informations détaillées sur le dromadaire en général. 100% de bonne réponse sur mon test !!